Magazine Mondial 7J/7





Vous passez votre vie à la machine à café? Vous avez parfaitement raison

05/01/2018 - écrit par itopvie.fr - Lu 44 fois

Le travail est bien, mais avec des pauses c'est mieux. Une étude menée par deux chercheurs en gestion nous rappelle. Mais pour être efficace, la pause doit être un vrai moment de lâcher prise.



A tout moment de la journée, que vous veniez d'arriver au bureau de l'entreprise, que la pause déjeuner se termine ou que vous en profitiez pour couper l'après-midi en deux, il n'est pas rare de vous retrouver allongé sur un pouf confortable ondulez, attendez (long) votre café devant la machine qui ne s'arrête jamais de ronronner. Ne vous inquiétez pas (ou pas), vous n'êtes pas un gandeur ayant besoin d'occupation. Vous prenez juste le temps de respirer, et vous avez raison.

C'est également la conclusion de deux chercheurs français spécialisés en management au sein de l'Ecole de Management de Grenoble, Cyril Couffe et Caroline Cuny. Mais attention, si la pause ne fait qu'exacerber le stress - en allant sur les annonces de location sur votre smartphone si vous cherchez un logement, par exemple - cela aura peu d'impact sur votre capacité à vous concentrer sur le reste de la journée. Le plus efficace est de se livrer à l'errance mentale.

Vous avez dit errance mentale? "Soulever ses inhibitions, laisser ses pensées vagabonder, ses sensations, ses sensations peuvent arrêter la chute de la performance", a récemment détaillé Cyril Couffe dans une interview aux Echos. Pour le prouver, le chercheur a réalisé deux études, avec ses étudiants en école de commerce et un groupe de 60 salariés. Chaque fois, les étudiants ou les employés étaient divisés en trois groupes et leur mission était de s'attaquer à une tâche difficile pendant 45 minutes, avec ou sans pauses.

Résultat? Le premier groupe, qui n'a pas pu prendre de pause, a connu une productivité désastreuse. La seconde, qui pouvait prendre des pauses de 60 secondes tous les quarts d'heure, mais sans errance mentale, avait des résultats similaires. En revanche, le troisième et dernier groupe, qui a opéré un véritable lâcher pendant les pauses, a obtenu des performances supérieures de 10% à toutes les autres.

Écoutez des histoires à laisser aller

Au cours de ces différentes expériences, les chercheurs ont également remarqué que les individus avaient du mal à se laisser aller pendant les pauses. "Nous avons donc construit des exercices pour y arriver (...), comme des mini-contes à écouter", témoigne Cyril Couffe à Echoes. De plus, il y a parfois un sentiment de culpabilité de la part de l'employé qui essaie de faire des moments d'inactivité, ce qui peut transformer les pauses en facteur de stress. Il faut alors que l'entreprise dans son ensemble comprenne les «vertus de l'errance mentale». Programme étendu.

avec capital.fr


Notez
05/01/2018 - écrit par itopvie.fr - Lu 44 fois



Dans la même rubrique :
< >

Finance | Débat / Réflexion | France - Société | Bon à Savoir | Santé | Nutrition | Alerte Prévention | Femmes Leaders | Amour & Couple | Bien être | Buzz du net | Succès Story | Trucs & Astuces | Mariage | Mobile | High Tech | Confidence | Femme Active | News People | Beauté | Sans Tabou | Articles Sponsorisés | Bébé - Enfant - Ado | Insolite | Histoire Vécue | Maman | Redaction | Science Tech | Affaire à Suivre | Cuisine | Conseils | Innovation | La Femme | Info Utile | France - Entreprendre | Banques | Informatique | Infos Plus | Réseaux sociaux | Hommes Leaders | Sexualité | Shopping / E-Book | Outil Création | Outil Gestion | Culture | Belgique - Société | Italie - Société | News showbiz | Etats Unis - Société | Télécom | Inde - Société | Mode | Arabie Saoudite - Société | Voyages | Nécrologie | La Maison | Vos Droits | Vie Etudiante | Immobilier | Management




Twitter
Facebook
Mobile
Newsletter