Magazine Mondial 7J/7





Bien être, dentifrices naturels, on s'y met?

06/04/2018 - écrit par itopvie.fr - Lu 34 fois

Avec des formules aux plantes, à l'argile, à l'huile, à l'eau thermale... le brossage des dents se met au vert. Faut-il se laisser tenter ? La réponse en 4 points.



1) Pas toujours bio

En hygiène bucco-dentaire, l'offre de produits naturels ne cesse de croître. Et pas seulement dans les magasins bio ! On voit même apparaître des huiles végétales (Amanprana, Ringana…) inspirées de la médecine ayurvédique en guise de dentifrice.

La promesse commune à tous ces produits : la mise au ban des composés chimiques controversés et accusés de toxicité pour l'organisme (butylparaben, propylparaben, triclosan et lauryl sulfate de sodium). C'est tentant ! Mais attention, qui dit naturel ne dit pas toujours 100 % « green ». Les conservateurs et les agents moussants de ces dentifrices sont parfois issus de l'industrie chimique. D'où l'intérêt de bien lire les étiquettes car, au-delà des promesses commerciales, la véritable composition peut surprendre !

Notre conseil : 

Choisissez les dentifrices certifiés bio si vous voulez être certain d'acheter des produits 100 % respectueux de la nature.

2) Des preuves d'innocuité

Parmi les actifs mis en valeur dans les dentifrices naturels, certains ont des propriétés reconnues, comme le myrte et l'argousier pour leur action antiplaque ou la menthe pour son effet purificateur et fraîcheur. La propolis, elle, est utilisée pour son pouvoir antibactérien, tout comme l'extrait de pépin de pamplemousse.

Sans oublier le sucre de bouleau ou xylitol, qui réduit l'acidité de la salive et bloque la prolifération des bactéries. Mais aucune preuve d'effcacité n'est exigée pour la mise sur le marché des produits bucco-dentaires, à partir du moment où ils ont le statut de cosmétiques. Mais cela vaut aussi pour les dentifrices traditionnels ! Fait rassurant cependant, les fabricants doivent prouver l'innocuité de leur offre.

Notre conseil : 
Privilégiez plutôt les marques qui ont une expertise dans le soin bucco-dentaire.

3) Le « sans fluor » en question

La naturalité va souvent de pair avec le « sans fluor », ce minéral étant aujourd'hui critiqué par certains pour ses effets toxiques sur les dents, voire sur les os. Reste que l'Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD) déconseille formellement les dentifrices sans fluor, au point qu'aucun d'eux ne bénéficie de son label. Le fluor est donc tou-jours considéré par les scientifiques comme le meilleur anticaries du monde. Mais il faut l'absorber en faible quantité.

Autrement dit, ne pas dépasser 1 mg par jour tous apports fluorés confondus, car un surdosage peut aboutir à une fluo-rose rendant l'émail poreux. Le problème ? On retrouve aussi du fluor dans certains sels, thés, eaux minérales, poissons, et même dans l'eau du robinet.

Notre conseil : 

Demandez un bilan fluoré à votre dentiste. Il établira vos habitudes quotidiennes de consommation (sel de table, eau, chewing-gum…). Ainsi, vous saurez si vous pouvez vous passer de fluor dans votre dentifrice.

4) Attention aux recettes maison

Souvent à base d'argile, de bicarbonate ou de charbon, les dentifrices faits maison ont la cote chez les jeunes pour blanchir les dents. Mais il faut les proscrire, car le dosage de leurs ingrédients n'est pas infinitésimal, comme dans un dentifrice industriel composé d'agents saponifiants et de particules de silice microdosées. Leur pouvoir abrasif risque d'user l'émail prématurément, un dommage irréparable. Aux Etats-Unis, une alerte a été lancée contre l'emploi du charbon comme blanchissant dentaire.

Notre conseil : 
Tournez-vous vers des dentifrices au charbon tout prêts, comme B.Smile Charbon de DietWorld.

Bon à rappeler

Les dentistes sont unanimes : le dentifrice et les bains de bouche ne sont pas la clé de votre santé buccale. C'est avant tout la qualité du brossage qui compte. On ne le répétera jamais assez : brossez-vous les dents au moins deux fois par jour pendant deux minutes avec une brosse à dents souple. Un geste 100 % naturel !

Merci au Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD, et à Frédérique Dehainault, directrice marketing Pierre Fabre Oral Care.



Notez
06/04/2018 - écrit par itopvie.fr - Lu 34 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Mai 2018 - 07:09 Comment bien nettoyer sa machine à laver ?

Lundi 14 Mai 2018 - 08:43 Comment bien ranger son frigo ?

Finance | Débat / Réflexion | France - Société | Bon à Savoir | Santé | Nutrition | Alerte Prévention | Femmes Leaders | Amour & Couple | Bien être | Buzz du net | Succès Story | Trucs & Astuces | Mariage | Mobile | High Tech | Confidence | Femme Active | News People | Beauté | Sans Tabou | Articles Sponsorisés | Bébé - Enfant - Ado | Insolite | Histoire Vécue | Maman | Redaction | Science Tech | Affaire à Suivre | Cuisine | Conseils | Innovation | La Femme | Info Utile | France - Diaspora | Informatique | Infos Plus | Réseaux sociaux | Hommes Leaders | Sexualité | Shopping / E-Book | Outil Création | Outil Gestion | Culture | Belgique - Société | Italie - Société | News showbiz | Etats Unis - Société | Télécom | Inde - Société | Mode | Arabie Saoudite - Société | Formation | Nécrologie | La Maison | Vos Droits | Vie Etudiante




Twitter
Facebook
Mobile
Newsletter







Galerie
6
5
4
3